Rives de la Bénoué

Les Grandes réalisations sanitaires ont démarré

Bilan de la tournée du Minsanté dans le septentrion

 

Les Grandes réalisations sanitaires ont démarré

 

Après l’extrême-nord le Ministre de la santé publique, M. André MAMA FOUDA a fait le tour du propriétaire dans la Région du Nord. A la suite de ce périple qui l’a conduit dans plusieurs structures de santé et qui lui a permis d’écouter les uns et les autres sur l’état de santé de la région, il dégage ici l’impression qu’il garde de ce voyage.

 

M. André MAMA FOUDA : J’ai passé deux jours dans l’Extrême -Nord et le Nord, nous avons visité un certain nombre des grandes réalisations promises par le chef de l’Etat qui aujourd’hui vont être des grandes réussites.

A l’Extrême-nord, nous avons visité le Centre Régional d’hémodialyse. Les bâtiments sont achevés et 95%, les appareils sont installés, il reste certains équipements et c’est pour bientôt le fonctionnement.

Au Nord, nous avons visité le chantier du Centre Régional d’Imagerie Médicale, les travaux sont au niveau du chaînage et pensons que les délais seront respectés. Vers le mois d’avril, les travaux vont s’achever. Après le centre d’Hémodialyse, c’est le Centre d’Imagerie Médicale.  Nous avions aussi au programme les grandes réalisations dans le secteur de santé publique, la lutte contre le paludisme, nous avons fait le point dans les deux régions pour la distribution des moustiquaires qui a atteint 81% des moustiquaires distribuées dans la Région de l’Extrême-nord, sur 1 651 moustiquaires reçues, il ya environ 1331 déjà distribuées, il reste environ 221 000 moustiquaires.

L’Action : Quelle est la situation dans le Nord ?

M. André MAMA FOUDA : Au Nord, nous sommes légèrement  à un taux inferieur. La couverture est environ à 68% de moustiquaires. Sur les 800 000 reçues on a distribuées un peu plus de 500 000, environ 250 000 moustiquaires restent  à distribuer. Le chemin reste long, certains districts comme POLI  sont difficiles d’accès et nous pensons qu’avec l’arrivée de la saison sèche, ces districts enclavés seront atteints. Les directives ont été données au Gouverneur des Région pour que la campagne de distribution s’achève avant la fin d’année. Il y a certains qui ont perdu leurs vouchers, l’instruction c’est de terminer d’abord avec les familles disposant de leurs vouchers et de pouvoir bien cerner cas par cas, des familles déclarant la perte de leurs vouchers. Nous sommes satisfait du taux de réalisation, de l’état de collaboration, il ya un engouement à cette opération et nous pensons que c’est une grande réussite dans le secteur de la santé publique et que environ 80% soit 17 millions de camerounais dorment sous la moustiquaire.

L’Action : Quels sont les objectifs par rapport à la méningite avec la saison sèche qui s’annonce très difficile ?

 

M. André MAMA FOUDA : le lancement de la campagne de vaccination contre  la Méningite à Méningocoque A nous a également préoccupé. Nous visons protéger 4 millions de nos enfants de 1 à 29 ans, puisque le don que nous avons reçu à travers l’OMS et L’Unicef ne permettait pas d’aller au-delà.  Nous avons constaté une grande mobilisation autour de cette campagne qui a démarré lundi le 06, Difficilement lancée, aujourd’hui et nous pensons que les nombreux cas de Méningite notés cette année, environ 1400 cas à l’Extrême Nord et un peu plus de 800 au Nord, dans l’ordre de 230 décès dans les deux Régions, nous allons pouvoir arrêter ces cas. La campagne est gratuite et l’immunisation est de 10 ans et nous pensons arrêter la Méningite parce que  les pays qui ont déjà eu à faire cette vaccination n’ont plus noté de cas de Méningite. Un plaidoyer est lancé et que  les Régions de l’Adamaoua et du Nord-Ouest, suivront  en 2012.

L’Action : La situation du cholera reste également préoccupante ?

M. André MAMA FOUDA : Nous avons appelé les Gouverneurs des Régions sur la dimension du choléra, qui reste présent. Au Nord, il y’a une forte recrudescence, 10 fois plus de cas que l’année dernière. 4800 cas, avec plus de 250 décès. À l’Extrême Nord, 4 400 cas avec moins de décès, globalement, la prise en charge est bonne. Que les populations se rendent dans les formations sanitaires où les traitements sont disponibles. Avec la collaboration de l’Unicef et du Ministère de l’Energie et  de l’Eau, il y’aura plus de l’eau potable dans les villages avec Water and sanitation Hygin, le nombre de cas de cholera sera diminué.

L’Action : Dans quel état d’esprit quittez-vous le septentrion ?

M. André MAMA FOUDA : Je pars satisfait pour la Région de l’Extrême Nord en ce qui concerne le Milda, la campagne de vaccination contre la Méningite et le cholera ceci suite à une bonne collaboration des autorités administratives et traditionnelles

 

 

 



14/12/2011
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 9 autres membres