Rives de la Bénoué

Installation des nouveaux Sous-préfets de la Bénoué

Installation des nouveaux Sous-préfets de la Bénoué

 

Les chefs de terre prennent le commandement

 

Le préfet du Département de la Bénoué M. ZANG III  a entamé récemment un long périple dans 09 unités administratives de son territoire de commandement à l’effet de présider aux cérémonies de passation de commandements entre les sous-préfets entrants et sortants.

 

A la suite d’un important texte du Chef de l’Etat signé le 18 janvier dernier, 09 arrondissements du Département de la Bénoué ont été concernés avec des confirmations, des promotions et des arrivées des nouveaux « Chefs de terre ». Un mouvement qui a pour objectif d’insuffler un dynamisme nouveau et une vision novatrice surtout au moment où le Cameroun s’apprête à vivre un moment important à savoir l’élection du Président de la République.

C’est ainsi qu’à Dembo, le préfet ZANG III a présenté aux forces vives leur nouveau Sous-préfet, le Secrétaire d’Administration Principal SALI HAMAN. Il remplace à ce poste M. ABOUBAKAR GARBA qui laisse après avoir servi pendant deux ans et demi et laisse un résultat probant selon le Maire de la Commune, malgré l’environnement hostile. Une hostilité qui se caractérise par des lettre anonymes, des commérages, d’intrigues et tous les autres aux qui n’ont aucun fondement. Toute chose qui a amené le Préfet de la Bénoué à mettre les populations de Dembo en garde et les invité à épargné au nouveau Sous-préfet les intrigues et la calomnie en lui apportant une franche et sincère collaboration.

A Baschéo voisin, le Préfet ZANG III a installé M. YAYA ISSA à la tête de l’arrondissement. Ce Secrétaire d’Administration Principal et précédemment 2ème Adjoint préfectoral de Guider remplace le Chef de l’Ex District de Baschéo YOUSSOUFA OUMAROU. La diligence, la perspicacité, le doigté, l’efficacité et le tact avec lesquels il a su dirigé le District puis la Sous-préfecture de Baschéo lui ont valu une promotion dans le Mayo Banyo.

A Baschéo comme à Dembo, il faut relever des présences significatives à ces cérémonies, celles des personnalités du département de Mayo Louti à la tête desquelles le préfet UM II Joseph et une dizaine de chefs traditionnels venues accompagner leurs anciens collaborateurs et chefs que sont MM. SALI HAMAN et YAYA ISSA. Cela illustre le fort estime et la bonne collaboration entres les deux nouveaux Sous-préfets et le responsables et populations de Mayo Louti.

L’émotion était également au rendez-vous à Gaschiga  dans l’arrondissement de Demsa où M. YOMKI OUMAROU se succédait à lui-même. Le Chef de l’Ex-District de Demsa est installé par le Préfet ZANG III comme tout premier Sous-préfet de Demsa pour continuer l’œuvre commencée depuis novembre 2008.

La grande particularité de cet arrondissement est le conflit frontalier qui fait beaucoup de bruit entre les villages Guéreté et Tirci que revendiquent l’Arrondissement de Mayo Hourna et le Lamidat de Demsa. Le Préfet ZANG III prévoit une descente sur le terrain dans les prochains jours. Mais en attendant il a appelé les uns et les autres au calme et à déposer les armes. Il faut préciser que tout est parti d’un conflit agropastoral et la perception des impôts et taxes et tout récemment encore l’inscription sur les listes électorales. Le Préfet de la Bénoué a également au cours de la séance de travail interpelé les chefs religieux, les responsables politiques à jouer pleinement leur rôle, celui de sensibiliser les populations sur la culture de la paix et de la cohésion.

A toutes les étapes, de Dembo à Gaschiga en passant par Baschéo et Bibemi, le Préfet Zang III a engagé les nouvelles autorités administratives à préserver les relations de bon voisinage entre notre pays et les pays limitrophes dont les peuples sont unis par l’histoire et la géographie, que sont les Républiques sœurs du Nigéria et du Tchad. Elles doivent suivre étroitement les opérations d’inscription sur les listes électorales en apportant u appui conseil aux structures Elecam implantées dans leurs unités de commandement.

Un point d’honneur doit être mis sur la sécurité des hommes et de leurs biens, l’adhésion des administrés à la campagne d’hygiène et de salubrité, la redynamisation des comités de vigilance et d’auto-défense et les comités de développement et mener un combat contre la sortie des céréales, sucre et coton vers les pays voisins pour assurer une sécurité alimentaire à nos populations.

 

Essiakou Elhadj Saliou



17/02/2011
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 7 autres membres