Rives de la Bénoué

CIMENCAM A GAROUA

Spéculation commerciale

 

Le ciment local toujours disponible

et toujours sollicité

 

Il y a quelques temps, trouver un sac de ciment local relève d’un parcourt de combattant. Après une action des responsables en charge du commerce et des autorités administratives le ciment camerounais, fabriqué de surcroît à Figuil dans la région du nord, est plus que présent et à un coût raisonnable même en ces périodes de grands travaux.

 

« Vous voulez avoir du ciment local en grande quantité, passez au dépôt de Garoua dans l’après midi et vous l’aurez sans problème » Voilà une réponse donnée à  Adamou Monceau qui visiblement préoccupé avec la finition de sa maison avant le grand retour des pluies par Ali Idrissou qui semble être très informé des transactions qu’il y a autour du ciment local.

Il faut reconnaître à la vérité que le ciment local a été toujours disponible dans les dépôts agréés de la Cimencam. Il est tout aussi vrai que pendant toute la saison sèche et ceci chaque année la demande de ce précieux sésame augmente. Et cette année elle l’est de plus à cause des grands travaux engagés dans le Septentrion à savoir la réhabilitation de l’axe routier Garoua-Maroua, les travaux de la voirie urbaine de Garoua, les travaux de sécurisation de la berge de la Bénoué sans oublier les multiples bâtiments haut standing et salles de classe du fonds PPTE.

Cette sollicitation a aiguisé l’appétit des spéculateurs qui ont trouvé une occasion de se faire plus d’argent et facilement. Leurs techniques consistent à aller consigner toute la livraison de la semaine avec la complicité parfois des responsables du dépôt pour les écouler sur les différents marchés et dans les quartiers en fixant des prix à leur guise. Des prix qui sont très loin de ceux de la mercuriale officielle. La deuxième technique consiste à acheter toutes les livraisons du dépôt et fermer boutiques en créant ainsi une pénurie artificielle avec conséquence immédiate la vente sous le manteau une fois de plus à des prix exorbitants.

Face à cette situation les services régionaux du Ministère du Commerce et les autorités administratives du Nord ont pris le terreau par les cornes pour mettre hors jeux les spéculateurs et remettre de l’ordre dans la vente du ciment.

C’est ainsi que les vrais clients avec justificatifs sont enregistrés et programmés  en fonction de leurs besoins et du date line des travaux à exécuter. Le résultat est aujourd’hui encouragent. L’ordre est revenu au dépôt de Garoua avec le remplacement du responsable de ladite structure.

Certes l’on constate ces derniers temps la présence du ciment importé notamment le ciment chinois dans quelques localités de la Région. Cette présence du ciment d’un autre genre n’a pas affecté le rythme de distribution du produit Cimencam. Pour quelques revendeurs agréés, « le rythme de consommation est toujours bon. Les prix du sac Cimencam est accessible à tous contrairement à celui du ciment importé. » C’est dire que le ciment local produit à Figuil se porte toujours bien. Il le sera davantage lorsque l’action des spéculateurs sera réduite à néant.

 

ESSIAKOU ELHADJ SALIOU

 

 



17/05/2009
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 9 autres membres