Rives de la Bénoué

BILAN RENOUVEAU A DEMSA

Interview

 

Honorable OUSMANOU MOUSSA, Délégué du Comité central RDPC Bénoué Nord

 

Le bilan des 28 ans de règne du Président Paul Biya est riche et multiforme

 

Le Département de la Bénoué et particulièrement les Arrondissements de Demsa, Dembo et Baschéo sont plus que quiconque heureux des 28 ans de pouvoir de Son Excellence Paul Biya. Les populations desdites localités l’ont réaffirmé à l’occasion des manifestations marquant cet anniversaire, mais également à travers les messages et déclarations des responsables politiques dont l’Honorable Ousmanou Moussa, Délégué du Comité Central et Président de la Section Bénoué Nord.

 

L’Action : Monsieur le Président de la section qu’est-ce que les populations de Bénoué Nord retiennent des 28 ans de règne du Président Paul Biya ?

Honorable Ousmanou Moussa : Depuis l’avènement du Renouveau, Demsa et les autres localités ne font qu’aller de l’avant. Demsa et Baschéo sont passés de District à Arrondissement. Ces nouvelles unités ont bénéficié déjà des structures y relatives. Il y a un certain nombre d’années, le « Mayo » avait emporté le pont qui relie Demsa avec le reste du Cameroun. Le Président national du RDPC, pendant son discours de campagne pour les présidentielles de 1997 est venu annoncé la reconstruction du pont de Gaschiga. Un investissement de plus de un milliard six cent millions de francs CFA a été fait. Aujourd’hui, nous avons un pont à deux voies. A cela, il faut ajouter les écoles créées, les salles de classes construites, des centres de santés, des mares aménagées pour les bêtes en saison sèche sans oublier l’électrification rurale avec u financement du Royaume d’Espagne concernant les localités situées le long de la frontière avec la République sœur du Nigéria. Aujourd’hui, beaucoup de localités sont électrifiées, signe de développement. Des routes ont été également créées, d’autres entretenues chaque année. Demsa ne regrette rien. Demsa a trouvé son président et entend continuer avec lui.

L’Action : Selon vous, Monsieur le Président qu’est-ce qui aura particulièrement marqué les populations de Demsa pendant ces 28 ans de règne du Président Paul Biya ?

Honorable Ousmanou Moussa : c’est tout d’abord la paix. Une paix qui n’a pas de prix. En tout cas pour nous qui sommes en zone de frontière avec le Nigéria, où il est facile de tomber dans les pièges des coupeurs de route ou de voir ses enfants enlevés contre paiement parfois des fortes rançonnes. Nous savons mieux que quiconque ce que valent la paix et la sécurité. Aujourd’hui, grâce à l’action du BIR les populations de cette localité vivent e paix et peuvent se vaquer à l’œuvre de construction nationale. Les éleveurs ne sont plus menacés par le vol de bétail ou le rap de leurs enfants.

La deuxième chose qui nous marque, c’est l’électrification rurale qui participe dans la sécurité des hommes et de leurs bien et qui apporte un coup de pouce au développement de plusieurs villages.

L’Action : Est-ce tout cela Monsieur le Président de la section qui a motivé l’appel à la candidature de Son Excellence Paul Biya par les populations de Demsa pour un mandat de plus ?

Honorable Ousmanou Moussa : En effet. Mais ils faut relever que le Cameroun a connu des hauts et des bas avec l’avènement des multiples crises. Avec le style qui lui est propre, le Président Biya nous a permis de traverser ces moments de crises. Et aujourd’hui, notre pays est à un stade où tous les clignotants sont au vert. L’économie est entrain de reprendre. Et c’est ne pas à ce moment précis qu’il faut lui demander de partir, lui l’artisan de tout. Nous pensons que c’est à ce moment justement qu’il faut le soutenir pour que toutes les ambitions qu’il nourrit pour le Cameroun et qui se trouve dans son programme des grandes ambitions se réalisent. C’est pourquoi aussi nous demandons avec insistance qu’il soit candidat, qu’il soit surtout notre candidat.

L’Action : L’actualité c’est aussi les inscriptions sur les listes électorales. Où en est on dans la section de Bénoué Nord ?

Honorable Ousmanou Moussa : Nous suivons parfaitement la ligne de conduite prescrite par le Secrétaire Général du Comité Central. C’est du porte à porte pour ne laisser personne. Il ne s’agit pas seulement des discours et des messages à lancer. Nous entendons nous assurer que tous nos militants et sympathisants soient inscrits pour qu’ils aient leurs cartes d’électeur le moment venu. Nous restons très vigilants pour tout cela.

Et le message que nous lançons vise à reconduire le Chef de l’Etat à la tête de notre pays à travers un plébiscite. Et pour y arriver, il faut que les populations s’inscrivent sur les listes électorales. Tous les responsables à la base (Section, Sous-section, Comité de base et cellule) doivent s’impliquer pour que tout le monde s’inscrive, parce qu’on a besoin de tout le monde.

 

 

Propos recueillis par Essiakou El Hadj Saliou

 



06/12/2010
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 9 autres membres