Rives de la Bénoué

Retour de M. Marafa Hamidou Yaya à Garoua

Retour de M. Marafa Hamidou Yaya à Garoua

 

Militants et dignitaires du RDPC lui ont réservé un accueil chaleureux et grandiose

 

Une foule immense est allée à sa rencontre composée de tous les dignitaires de la ville.   

 

Il était 14h40  ce Jeudi lorsque le cortège de M. MARAFA HAMIDOU YAYA a fait son entrée à Garoua en provenance de Maroua. Le protocole de circonstance a eu de la peine pour retenir les militantes et militants venus de quatre coins de la Région pour accueillir l’ancien Ministre d’Etat, Ministre de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation. En effet   du 9 Décembre 2011 au 9 février 2012, cela fait exactement 2 mois jour pour jour, depuis la formation du nouveau gouvernement que M. Marafa Hamidou Yaya n’a pas foulé le sol de son Nord natal où il a conduit la campagne présidentielle de Paul BIYA à l’issue de laquelle  le candidat du RPDC, président de la République du Cameroun a été réélu pour 7 ans. Malgré la non reconduction de M. Marafa Hamidou Yaya dans le nouveau gouvernement, les amis, les militants et militantes du RDPC, les familles, les sympathisants de l’homme qui a bossé pendant 19 ans aux côtés de Biya, qui a présidé comme Ministre d’Etat, aux destinées de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation ont tenu à lui réserver un accueil de plus chaleureux. « Certes l’attente a été longue mais nous n’avons pas baissé les bras. Nous l’attendions » dira un militant. Son  retour à Garoua a bloqué la circulation plus d’une heure à l’entrée de Garoua, précisément à Nassarao. Une foule immense composée des militants et militantes du RDPC, en tenue du parti, formant une longue file  sur plus de 300 m, très émus, pour certains les larmes aux yeux, pour d’autres c’est des cris de joie, la joie de retrouvaille. Parmi les présences significatives on note celles des députés à l’assemblée nationale, les honorables Alyoum Fadil, Mamouda Ali, Adjoudji, les Maires de Ngong de Lagdo et de Bibemi sans oublier les  présidents des sections et sous – sections de Garoua 1er, de Pitoa II et III, de Bibemi.

Pendant une heure, M Marafa a bravé la distance et la foule en serrant un à un les mains à tous. Le cortège s’ébranlera ensuite vers le domicile de Marafa à Marouaré avec en tête les s motos taximen. Sur place un autre comité d’accueil attendait le Ministre Marafa. Un comité composé d’autres dignitaires, tels les Maires de Garoua Ier, de Garoua 3e, le Délégué du Gouvernement auprès de la CUG, le Secrétaire Général de la CUG et bien d’autres militantes et militants. Les jeunes ont tenté de soulever la voiture qui portait M. Marafa  qui sera en fin de compte obligé de descendre pour parcourir la distance à pieds.

Des prières ont été faites pour le Cameroun et le Président Biya pour son nouveau mandat à la tête du pays. Pour Mr. Shéou, un Délégué Médical «  ce n’est pas sa sortie du Gouvernement qui met fin au parti, Garoua et Marafa, nous soutenons Paul Biya et sa politique des grandes ambitions. » Jusqu’à tard le soir la cours de MARAFA ne désemplissait pas, chacun insistait lui serrer la main. La joie était.

 

 

 

Interview :

MARAFA HAMIDOU YAYA

« Le RDPC tient debout à Garoua et tiendra toujours debout. »

 

L’Action : Qu’avez-vous ressenti à la vue de cette impressionnante foule venue volontairement vous accueillir ?

 

Marafa Hamidou Yaya : J’ai vécu cet accueil avec l’enthousiasme et la chaleur amicale, l’enthousiasme et la chaleur fraternelle, l’enthousiasme  et la chaleur militante. C’est un bonheur de se retrouver parmi les militants et les militantes de notre parti avec lesquels nous avons mené un grand combat dans cette Région.

 

L’Action : Depuis la victoire du candidat du RDPC, les militants et militantes attendaient avec impatience célébrer cette victoire en famille, Est-ce l’occasion aujourd’hui ?

Marafa Hamidou Yaya : Depuis l’élection présidentielle, nous n’avons pas communié avec les militants qui ont rempli leur part de contrat, qui ont bien voté, qui ont voté le candidat du RDPC. Aujourd’hui nous sommes là, mieux vaut tard que jamais, des occupations nous ont retenu à Yaoundé, je suis heureux d’être là pour célébrer cette victoire. D’après ce que j’ai vu aujourd’hui, je constate que les militants et les militantes sont également heureux. Nous allons continuer cette célébration pendant les jours qui viennent, parce que nous  savons tous ce que je peux appeler de pseudo-parti, venir essayer de moissonner là où les militants du RDPC ont semé depuis une vingtaine d’années, quelques fois au prix de nos sacrifices. Sachez-le, le RDPC tient debout ici à Garoua et tiendra toujours debout.

 

 

 

 

 



11/02/2012
2 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 7 autres membres