Rives de la Bénoué

PAIX ET COHESION SOCIALE A GAROUA

La communauté musulmane exhortée par le Lamido Alim Garga Hayatou à la paix et la cohésion sociale.

Tous les grands Imams et grands prédicateurs, les  notabilités traditionnelles  et les  fideles  adeptes de l’Islam ont honoré par leur présence le rendez –vous avec le Lamido de Garoua  S.M. Alim Garga Hayatou.  Ceci rentre dans le cadre de la traditionnelle rencontre du gardien de la tradition avec les adeptes  pour jeter les bases du jeune du Ramadan occasion d’orienter les Imams et les grands prédicateurs sur l’angle des messages à délivrer avants, pendant et après l’observation de la période de l’abstinence. Occasion également pour guide spirituel de Garoua d’évoquer le climat réel qui prévaut en ce moment à Garoua.

Tous ont été attentifs aux orientations données par le chef traditionnel dans le but de la préservation de la paix, qui de temps en temps mérite d’être ravivée. Paix  et cohésion sociale que le Lamido juge a trouvé des mots clés pour le dire, non seulement pour l’entame du jeune  du Ramadan mais aussi de la fête de l’unité nationale célébrée  chaque 20 mai. Cette adhésion  massive de la communauté musulmane démontre à suffisance que les populations sont en phase avec leur Lamido et consacrent toutes leurs énergies pour construire la paix en attendant le temps de prière et de sanctification qu’est le jeune du Ramadan musulman dans le Lamidat de Garoua.

 

Interview:

 Alim Garga Hayatou, Lamido de Garoua

L’Action : A travers certains médias en mal de sensation on apprend que les populations de Garoua sont en désaccord avec l’opération d’assainissement et bouderaient toutes activités liés au RDPC et à la vie du pays. Quelle est la situation exacte à Garoua où vous êtes le gardien des traditions ?

Alim Garga Hayatou : Entant que militant de base de RDPC, entant que responsable du pouvoir politique traditionnel au Cameroun,  je n’ai pas constaté une démobilisation au sein de notre parti. Il y a une grande cohésion, une grande solidarité, un grand élan de mobilisation derrière Paul  Biya. Le reste ce n’est que du bavardage, des commentaires de la rue. J’appelle les populations de Garoua à rester sereins, vigilants, ne pas écouter les oiseaux de mauvaises augures et se consacrer à l’essentiel dans la paix et la cohésion sociale.

L’Action : quel message êtes-vous porteurs à cette population ?

Alim Garga Hayatou : notre réunion porte sur la préparation du Ramadan ; j’ai rappelé à nos fidèles, nos responsables, les chefs  des quartiers, les grands Imams et les grands prédicateurs que le Ramadan arrive, qu’il ne faut pas avoir des divergences dans l’interprétation du coran, le coran reste le même, la « sunna » reste la même, il ya rien de changer et tout le monde doit s’y conformer. L’islam doit être tolérant.

 



21/05/2012
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 7 autres membres