Rives de la Bénoué

L’Extrême-nord à nouveau en tête du classement général

7èmes Jeux Fenasco B

 

L’Extrême-nord à nouveau en tête du classement général

 

La flamme olympique s’est éteinte jeudi dernier dans la cuvette de Roumdé-Adjia à Garoua avec le sacre de l’Extrême-nord au classement général et la médaille d’or en football pour le Nord qui a battu l’Adamaoua par 5 buts à zéro. Les rideaux sont donc tombés et les 7èmes jeux Fenasco B ont vécu. Les 1400 athlètes lancés dans la compétition depuis lundi dernier dans plusieurs disciplines ont rivalisé d’dresse pour gagner les multiples médailles. Durant 4 jours, la ville de Garoua a vécu des journées d’intense activités sportives et culturelles le tout dans une ambiance infernale qui a noyé la semaine pascale. Il y avait beaucoup à voir et de qui se divertir. Pour certains enfants, c’était une belle occasion pour découvrir les rives de la Bénoué et les réalités du Nord en cette période de canicule. C’était aussi une belle occasion d’intégration nationale avec les diversités culturelles et ethniques, les diversités géographiques et météorologique qui font également la richesse du Cameroun.

 

Tout comme à l’ouverture de ces 7èmes jeux dans le Stade Omnisport de Roumdé-Adjia, l’un des quartiers populaires de Garoua, les public est venu massivement pour suivre la grande finale de football qui a opposé le Nord à l’Adamaoua. Il faut noter une présence très significative, celle des femmes de l’OFRDPC de toutes les sections de Bénoué Centre qui sont venues encourager leurs enfants. Et comme dans tous les matches disputés, le Nord dont le niveau est nettement au dessus de ceux des autres Régions, a rempoté la finale de football par 5 buts à zéro. Pour son coach Djibrilla Alain « c’est le fruit d’un travail intense qui a commencé dès la rentrée scolaire dans les établissements. Je suis heureux parce que les enfants ont respecté les consignes et sont restés très disciplinés ». Le meilleur butteur de la Fenasco 2012 est de l’équipe du Nord. Il s’agit de BEASMAN Josué de la classe de CM2. Il a inscrit 09 buts au total. « Le secret de mon succès, c’est la discipline, le travail. Je compte avoir une carrière riche en football et mon footballeur de cœur est Samuel Eto’o » a-t-il dit dans la joie, celle d’avoir à son cou la médaille d’or. Pour le coach Oyono Vincent de l’Adamaoua, « j’attribue la défaite au manque de travail psychologique. Dès le premier but, les enfants ont baissé la garde et c’est ce qui a permis les assauts répétés de l’attaque de l’équipe de Garoua. Les enfants n’ont pas respecté les consignes. Les libéraux ont manqué et la défense était à découvert. On s’attendait à la défaite mais pas une si lourde défaite. L’équipe du Nord lors de ces compétitions était nettement supérieures à toutes les autres équipes de football, sur le plan technique et tactique. Ils ont dominé les équipes de bout en bout. Ceci nous donne une leçon pour mieux faire les prochaines fois. »

Au classement général, la Région de l’Extrême-nord est en tête. Et c’est pour la 4ème fois depuis le lancement des jeux FENASCO B en 2006 à Bamenda. La 2ème place revient à la Région hôte à savoir le Nord et la Région du Centre qui s’est imposée en 2009 à Bertoua occupe le 3ème podium.

 

CLASSEMENT GENERAL DELEGATIONS MEDAILLE D’OR MEDAILLE D’ARGENT MEDAILLE DE BRONZE Extrême-nord 10 08 13 Nord 09 07 09 Centre 09 05 03 Adamaoua 04 06 02 Littoral 04 04 02 Ouest 04 03 06 Sud 02 02 01 Sud-ouest 01 01 03 Nord-ouest 01 00 04 Est 00 05 08

 

Interview Mme Youssouf Adidja Alim, Ministre de l’Education de Base

 

« Nous gardons des jeux de Garoua un souvenir inoubliable »

 

L’Action : Que peut-on retenir de la 7ème édition des jeux FENASCO qui viennent de s’achever ?

 

Mme Youssouf Adidja Alim : La ville de Garoua a vibré pendant 04 jours au rythme de la fine fleure sportive. Les jeunes ont démontré du dynamisme, une jeunesse engagée et conquérante. Ces jeux ont donné aux jeunes athlètes l’occasion de rivaliser d’adresse, de se mesurer à l’autre et de découvrir l’adversité. Dans cet exercice de fair-play, il y avait le respect mutuel. Les meilleurs l’on remporté sans que les autres aient démérité car dans une compétition sportive, il faut un gagnant et un perdant. C’est aussi une leçon du respect des règles de l’olympisme. C’est l’école de la vie où on apprend que rien n’est gagné à l’avance. Tout se reconquiert à force de travail et de persévérance. Seul le travail compte. En sport, les moments de gloire côtoient les moments de déception. Les périodes de force côtoient les moments de faiblesse. Il faut que l’athlète qui tombe se relève et brille comme une étoile.

 

L’Action : Quelles sont les recommandations que vous pouvez faire aux différents lauriers ?

 

Mme Youssouf Adidja Alim : Je félicite les vainqueurs d’aujourd’hui tout en leur demandant d’éviter de s’endormir sur leurs lauriers. Il est difficile de se hisser au sommet, mais plus difficile de s’y maintenir. L’excellence est une quête permanente. Ils sont champions au niveau de ligue B, ils doivent toujours l’être au lycée, à l’université et dans la vie active en travaillant dur. La pratique du sport doit les cultiver pour la vie, champion en sport, champion en classe. Nous l’avons dit à l’ouverture des jeux, le sport favorise la socialisation de l’individu, l’imprégnation d’une culture nationale. Les uns et les autres ont tissé des amitiés qui doivent continuer. Il s’agit des Camerounais qui sont appelés à vivre ensemble et prendre la relève de ce pays. Je leur recommande de rester amis, solidaires, des frères et des sœurs quelque soient leurs provenances. Cette fraternité doit être étendue à leurs camarades qui n’ont pas pu se déplacer pour Garoua. Le sport contribue à l’intégration nationale si chère au Président Paul BIYA. L’Action : A qui dédiez-vous cette 7ème édition de jeux FENASCO B ? Mme Youssouf Adidja Alim : Je dédie la beauté de ces jeux aux jeunes athlètes qui se sont surpassés malgré les contraintes imposées par la chaleur. La beauté des jeux revient à tous ces hommes et femmes qui n’ont ménagé ni leur temps ni leur force pour offrir à nos jeunes athlètes l’opportunité de compétir dans les meilleurs conditions. Je félicite tous les organisateurs dont le travail n’a pas été de tout repos. Je salue aussi la commission locale d’organisation, les techniciens qui ont conduit avec maestria les jeux les mieux réussis de FENASCO B. Tout n’a pas été peut être parfait. Des disfonctionnement ont été décriés. Mais je dois saluer l’abnégation et le dévouement des cuisinières qui ont assuré la restauration des différentes délégations. Les autorités administratives, traditionnelles et politiques ont relevé le défi. Je pense au Ministère de la défense qui nous permis de conduire les enfants à Garoua. La fête a été très belle à Garoua et j’ai dédié la médaille au Gouverneur Gambo Haman de la Région du Nord. Nous gardons des jeux de Garoua un souvenir inoubliable.

 

L’Action : Des recommandations particulières au moment où on dresse le bilan des 7èmes jeux FENASCO B ?

 

Mme Youssouf Adidja Alim : Au moment du bilan, je dois rappeler l’importance des cours d’éducation physiques ainsi que la participation aux jeux Fenasco B. Que les responsables des établissements scolaires s’impliquent dans les jeux scolaires pour qu’il n’y ait pas de tricherie, mais le mérite. Que le président de la FENASCO ligue B veille au respect des règlements intérieurs de la FENASCO, qu’il veille à l’amélioration du travail avec les techniciens et les partenaires, les collectivités territoriales décentralisées, renforcer le partenariat avec d’autres organisations sportives nationales, la tenue des compétition dans les Région, prendre en compte dans l’organisation des jeux le enfants handicapés et convoquer dès la rentrée 2012-2013 l’assemblée générale. La 8ème édition des jeux FENASCO B aura lieu à Douala dans le Littoral.



06/04/2012
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 7 autres membres