Rives de la Bénoué

Le Cameroun bouge, la jeunesse du Nord aussi

48ème édition de la fête de la jeunesse

Le Cameroun bouge, la jeunesse du Nord aussi

11 FEVRIER 2014 GAROUA 2.JPG
Cette jeunesse  l’a  démontré à travers les différentes manifestations organisées dans toutes les unités administratives de la Région. A Garoua et au traditionnel Boulevard Lamido Hayatou la jeunesse du RDPC s’est montrée plus patriote et plus engagée en prenant seule part au défilé aux côtés des jeunes scolaires et ceux du secteur informel parmi les multiples formations politiques en activité dans le Nord.
Les jeunes du RDPC des Sections de Bénoué Centre I et II motivés par les récentes victoires engrangées aux élections sénatoriales, législatives et municipales, ont pris activement part au défilé.

 

La place de fête de Garoua parée aux couleurs nationales a été prise d’assaut dès les premières heures de la matinée. Ils sont jeunes certes mais aussi adultes parents, responsables et encadreurs venus très nombreux pour répondre présents à ce rendez-vous traditionnel, la fête consacrée à l’avenir du Cameroun. Une particularité de taille, la présence massives de enfants de la rue et des moto taximen tout aussi enthousiastes, motivés et engagés que les jeunes scolaires des différentes écoles publiques et privées du primaire, secondaire, écoles de formation et autres instituts du supérieur.

Patriotes, ils l’ont prouvés ces jeunes qui ont tout laissé pour prendre activement et massivement part aux différentes activités culturelles, intellectuelles et sportives organisées depuis le lancement régional de la semaine dans la ville de Ngong, Département de la Bénoué.

Lors de l’audition de message du Chef de l’État à la jeunesse ces jeunes, patriotes qu’ils sont tous ont été une fois de plus très attentifs. Leur implication dans les multiples programmes y est pour beaucoup à l’instar de leur forte implication et participations aux différentes élections organisées dans notre pays avec au bout du compte l’élection de plusieurs jeunes dont le plus jeune maire du Cameroun qui se trouves être un élu du RDPC et de la Région du Nord, le Maire de Gaschiga. C’est dire que le RDPC a joué un grand rôle dans l’encadrement de la jeunesse.

Les tous petits de la maternelle ont ouvert le défilé juste après la rediffusion du message du Chef de l’Etat aux jeunes la veille. Les écoles primaires publiques et privées, les établissements secondaires, les écoles de formation, les mouvements associatifs ont donné au public un beau spectacle. Des chants en anglais et en français, exprimés par les jeunes, ont traduit leur attachement aux valeurs nationales.

Cinq points forts ont marqué le défilé de Garoua. D’abord le passage du drapeau national, de l’effigie du Chef de l’Etat et de la banderole qui porte le thème national le tout pour annoncer le carré spécial, celui de la promotion de la paix. Dans ce carré on distingue bien une  colombe en miniature et des plaques toutes blanches qui symbolisent cette paix qui existe dans notre région que les jeunes doivent cultiver en permanence. Cela s’appelle la traduction du patriotisme à travers les gestuels.

Le second temps fort a été le défilé des élèves du primaire, secondaires, écoles et centres de formation, mouvements des jeunes et partis politiques des arrondissements de Garoua 1er, 2ème, et 3ème. Ici deux faits majeurs sont à noter. Il s’agit du passage très remarqué des enfants de la rue qui à travers pancartes ont véhiculé des messages significatifs du genre « oui programmes pour les enfants en difficulté », « non à l’exploitation des enfants » et « bonne chance aux Lions Indomptables » qui participeront à la coupe du monde de football au Brésil.

La satisfaction était perceptible sur les visages des jeunes pour les efforts déployés par le Gouvernement dans l’intégration des jeunes afin de susciter d’avantage en eux le patriotisme. Cette 48ème édition intervient au moment au les jeunes sont entrain de concourir pour l’armée. Non seulement l’armée, la mise en place par le Gouvernement des différentes structures d’encadrement des jeunes à travers le pays. Des mouvements associatifs des jeunes pour le soutien au Chef de l’Etat et son épouse, la JACHABI, la PRESBY et d’autres structures d’encadrement des jeunes ont rehaussé par leur présence l’éclat de cette cérémonie qui a duré plus de trois heures d’horloge.

 

 Il y a aussi et surtout le passage de l’OJRDPC des sections Bénoué Centre 1 et 2. Ces jeunes du RDPC sont les seuls à défiler à Garoua pour le compte de la 48ème édition de la fête nationale de la jeunesse, signe évidente d’un encadrement réussi, d’une sensibilisation porteuse sur le comportement des jeunes et d’une éducation réelle à la citoyenneté engagé par les responsables locaux du parti du flambeau ardant.

Les responsables des différentes organisations des jeunes des Sections RDPC de Bénoué Centre I et II n’ont pas lésiné sur les moyens humains et matériels pour que le parti soit représenté à cette 48ème édition de la fête nationale de la Jeunesse au boulevard Lamido Hayatou. Le RDPC était la seule formation politique représentée à cette édition de la fête des jeunes. Les jeunes des autres formations politiques ont brillé par leur absence à la place du défilé. Alors qu’aux dernières consultations électorales,  ces formations politiques étaient présentes sur le terrain. Ce signe de maturité du parti le RDPC confirme la place de choix qu’elle occupe dans les deux sections de Bénoué. Des moyens financiers et matériels ont été mis en jeux pour que la mobilisation atteigne son comble. Des maillots neufs, des pièces de pagne du parti mises à la disposition des présidents des sections OJRDPC ont produit un grand résultat. Ceci démontre la présence effective du RDPC sur le terrain, tant à Garoua Ier, IIème et IIIème.

 

Essiakou Elhadj Saliou et Pierre ABDOU à GAROUA     

 



20/02/2014
1 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 7 autres membres