Rives de la Bénoué

La flamme olympique brûle à Garoua

7é Edition de FENASSCO B à Garoua.

 

 

 

La flamme olympique brûle à Garoua


Cette édition des jeux scolaires a pris son envol dans la cuvette de Roumde Adjia avec pour ligne directrice, le sport, une activité qui contribue à former des citoyens responsables, conscients de leurs droits, de leurs devoirs et de leur appartenance à une seule et même nation et de lutter contre la dégradation de notre environnement.


Les athlètes des 10 Régions du pays se sont donnés rendez-vous à Garoua à l’occasion de ce rassemblement sportif. Au total 1400 jeunes des différentes écoles primaires du pays  prennent part aux jeux scolaires lors de la cérémonie d’ouverture a eu pour cadre le stade Omnisport de Roumdé-Adjia à Garoua,  une cérémonie présidée par le Ministre de l’Education de Base Mme Youssouf Adidja Alim qu’accompagnent le Ministre du Sport et Education Physique ADOUM GAROUA et celui des Enseignements Secondaires, LOUIS BAPES BAPES. Trois Ministres de la République pour une activité, cela  traduit à souhait la solidarité gouvernementale.

Après LIMBE en 2011, Garoua accueille donc  l’édition de 2012. En levée de rideau, la maquette des jeux a été remise au Délégué du Gouvernement auprès de la Communauté Urbaine de Garoua et la trousse  du sportif aux différents athlètes comportant les matériels de toilette. Dans les rangs des invités de marque il faut noter la présence de Alexandre PERRO PIERRE Président de l’UNSS (l’union des sports scolaires) de France. Une présence qui démontre aux yeux de tous que les sports scolaires ont une connotation internationale au Cameroun et que ceci renforce les liens entre nos deux pays qui sont liés par des belles histoires,  pour des lendemains sportifs meilleurs comme l’a relevé M. AMADOU ELHADJI BOUBA, Délégué du Gouvernement auprès de la Communauté urbaine de Garoua. « C’est la construction de valeur  d’une société jeune en promouvant le courage et l’endurance pour des jeunes enfants qui seront des champions mondiaux de demain. »

A travers le visage fier des enfants venus des quatre coins du pays, se lit l’attachement à la paix, à l’unité et à l’intégration nationale. Et la sortie massive des fils et filles du Nord pour dire DJABBAMA à tous a été  un élément d’encouragement supplémentaire, une incitation à plus d’abnégations et au dévouement. le Délégué du Gouvernement, a également salué l’opiniâtreté des acteurs du sport qui vont se sacrifier pour offrir un beau spectacle au public dans le but de faire gagner le meilleur et promouvoir l’éducation par le sport scolaire.

Mme le Ministre de l’Education  de Base dans son discours a dit « lors des dernières finales, j’ai redit haut que le sport contribue au développement psychomoteur de l’enfant et facilite sa socialisation et le sport doit être un creuset dans lequel se forge notre unité et intégration nationale » Une formation physique, morale et l’intégration de l’enfant dans la société en prenant en compte les facteurs économiques, socioculturel et politique doivent donc être des réalités. Mme Adidja exhorte par là les responsables scolaires à s’investir dans les pratiques du sport et de l’éducation physique dans les écoles. Loin d’être une activité résiduelle ou facultative, le sport reste une activité à part entière qui alimente les compétitions. 

La 7e édition étant placée sous le thème : sport et développement durable, Mme le Ministre a recommandé aux athlètes la plantation des arbres pour la protection de notre environnement et la lutte contre l’avancé du désert. Pour Mme la Ministre de l’Education de Base, il est question d’offrir aux jeunes une leçon sur l’environnement et ses effets néfastes sur l’agriculture et la communauté en générale.  Mme a recommandé aux techniciens et aux athlètes à ne pas s’engager dans le chemin de raccourcie et de la tricherie, des victoires non méritées ; « l’année dernières à Limbé, des cas de fraudes et de tricherie m’ont été rapportées, et des sanctions sportives ont été prises à cet effet, je poursuivrais dans ce sens car en dehors des performances à réaliser,  des trophées à engranger, l’équité doit être la règle d’or  pour les enfants évoluant dans l’innocence, avec la joie de découvrir ensemble, de tisser des relations saines avec des camarades, le sport doit être également un instrument de lutte contre la corruption » a martelé Mme la Ministre tout en poursuivant : « je mets solennellement en garde  tous ceux se livrent à cette pratique, foulant au pied la déontologie professionnelle, les règles et les principes de l’éthique, allez les enfants et que le meilleur gagne. » c’est sur cette exhortation que Mme le Ministre a ouvert la 7é édition des finales de FENASCO B à Garoua.

Les différentes délégations ont produit un gigantesque spectacle d’une cérémonie d’ouverture  des hautes compétitions. Une flamme olympique qui a fait le tour de l’aire de jeu du stade de Garoua à dos de cheval portée par une jeune fille  qu’accompagnait la fantasia de la Fada de Garoua.

La flamme a défilé dans la tribune d’honneur, portée par les autorités avant d’être raviver par un ancien athlète avec un riches palmarès, M. BAILABAR, une icône des jeux olympiques. Chaque Région a défilé au son d’une musique culturelle de zone avec une expression des messages forts gravés sur des pancartes.

Le CENTRE : vivier du mouvement sportif national.

L’EST: We are the nation’s dream.

L’Extrême-Nord : Ensemble, luttons contre les effets de serre en protégeant notre environnement.

Le LITTORAL : Ensemble pour l’émergence des victoires futures du sport scolaire.

Le NORD-OUEST : Non à la tricherie, au mercenariat et au dopage dans le sport scolaire. L’OUEST: Let’s sport protect our environnement for an emerging Cameroon.

Le SUD: FENASSCO du Cameroun et UNSS de France partenariat gagnant.

Le SUD-OUEST:  Trough school games, let’s be the best win. Le sport scolaire c’est  avant tout une âme saine dans un corps sain.  

Le NORD : La joie de nous retrouver ensemble dans le respect des règles du sport. L’ADAMAOUA : Avec le Président Paul BIYA, œuvrons pour les grandes réalisations à travers le sport scolaires.

Garoua offre donc le cadre idéal pour la pratique du sport, la socialisation, la culture et l’éducation dans le but commun, l’épanouissement de la jeunesse. Les 1400 athlètes vont compétir dans les disciplines suivantes : football, handball, basketball, volleyball, sport de combat, gymnastique, tennis de table, athlétisme, des outils d’appui à l’effort de prévention des conflits et de consolidation de la paix au sein des communautés.                 



03/04/2012
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 7 autres membres