Rives de la Bénoué

es actions menées par les Etats-Unis d’Amérique, en appui au secteur coton

1
Communiqué de presse


Il est urgent de trouver une solution au problème du coton africain !
Du 17 au 20 juin 2012, une délégation des quatre pays Membres de l’Initiative sectorielle en faveur du coton (Bénin, Burkina
Faso, Mali et Tchad) communément appelés « C-4 », conduite par S.E.M Arthur P. KAFANDO, Ministre de l’Industrie, du
Commerce et de l’Artisanat du Burkina Faso, Coordonnateur du C-4 a effectué à Washington, une mission de sensibilisation et
de plaidoyer en direction des Autorités américaines.
Dans ce cadre, plusieurs rencontres bilatérales aussi bien avec les Parlementaires, les Représentants de l’Administration
fédérale, qu’avec le lobby du coton se sont tenues à cette étape décisive de débats au Congrès américain sur la révision de la
loi agricole (Farm Bill).
A l’issue de ces contacts, la délégation du C-4 salue les actions menées par les Etats-Unis d’Amérique, en appui au secteur
cotonnier africain en général et du C-4 en particulier, notamment à travers des programmes spécifiques tels que le Programme
de Renforcement du secteur coton en Afrique de l’Ouest et du Centre (WACIP) dont une extension a été décidée par le
Gouvernement américain.
Toutefois, le C-4 tient à rappeler que ces actions menées au titre du volet « développement » du dossier coton ne sauraient
porter leurs fruits si des actions concomitantes ne sont menées en vue de la suppression des politiques qui créent des
distorsions au commerce international du coton.
Aussi, le C-4 ;
1. Déplore-t-il l’absence de tout progrès significatif ou tangible concernant les aspects du dossier du coton relatifs à la
politique commerciale, depuis la soumission de l’initiative sectorielle en faveur du coton à l’OMC en 2003 ;
2. En appelle-t-il, dans le contexte des débats au Congrès américain sur la révision de la loi agricole (Farm Bill), à la
prise en compte des préoccupations des pays africains producteurs de coton.
A cet effet, le C-4 plaide pour que les programmes relatifs au coton envisagés dans le cadre des discussions
consacrées à la révision de ladite loi pour les cinq prochaines années permettent de réduire, voire d’éliminer les
distorsions que les subventions accordées par le Gouvernement des États-Unis d’Amérique provoquent sur le marché
mondial du coton.
En effet, faut-il le rappeler le coton constitue une culture stratégique pour plus de 20 millions de personnes en Afrique
de l’ouest et du centre, en particulier dans le cadre de la lutte contre la pauvreté et de ce fait, il constitue un espoir
pour l’atteinte des Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD). Un chantier où les États-Unis d’Amérique
sont fortement mobilisés, notamment à travers le Millenium Challenge Account (MCA). Trois ans nous séparent des
OMD et la contribution de cette culture de rente à l’atteinte des OMD est attendue.
En conséquence, conscient de l’urgence plus que jamais prononcée de trouver une solution juste et équitable au
dossier coton, le C-4 demande que la prochaine loi sur l’agriculture américaine comporte des dispositions permettant
de réduire les aides en faveur du coton qui ont des effets de distorsion sur les échanges et d’engager de réelles
négociations à l’OMC afin de trouver une solution mutuellement acceptable sur la question du coton, conformément au
mandat de Hong Kong de décembre 2005.
Le C-4 reste fermement déterminé à coopérer activement avec les Etats-Unis d’Amérique et les autres protagonistes du dossier
coton en vue du règlement de la question du coton et demeure convaincu qu’un engagement de la part des Etats-Unis
d’Amérique sera perçu non seulement comme le meilleur signe possible de son leadership dans les négociations du cycle de
Doha, mais aussi comme le témoignage renouvelé de la volonté des Etats-Unis d’Amérique de bâtir une relation durable, forte
et mutuellement avantageuse avec les pays d’Afrique.
Washington, le 20 juin 2012.



23/06/2012
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 7 autres membres