Rives de la Bénoué

Article sans titre

Crime à connotation magico-démoniaque au Cameroun

 

 

Le gouvernement est déterminé à mobiliser tous les moyens à sa disposition pour mettre un terme à cette situation cauchemardesque. Le Ministre de la Communication a effectué les 16, 17 et 18 janvier courants, une visite de travail dans le Département de la Bénoué à l’effet d’évaluer la situation des inscriptions biométriques sur les listes électorales et de susciter chez les populations de cette partie du pays l’enthousiasme à adhérer à cette opération. Le MINCOM dans sa posture de porte-parole du gouvernement s’est par ailleurs prononcé sur les crimes rituels observés ces derniers temps dans les villes de Yaoundé et de Douala. Il a, à cet effet précisé que ces crimes à connotation magico-démoniaque sont inacceptables et intolérables. C’est pourquoi a-t-il ajouté, le gouvernement est déterminé à mobiliser tous les moyens à sa disposition pour mettre un terme à cette situation cauchemardesque. Il a enfin invité les populations à une franche collaboration pour retrouver les mis en cause afin que ceux-ci soient punis. Au cours de ce séjour, le Ministre de la Communication s’est rendu à la Station Régionale CRTV-Nord et au sein des radios à base communautaire notamment Radio Salaaman, FM Bénoué et FM Demsa sur les antennes desquelles il a intervenu en direct. Dans ses différentes interventions, le MINCOM s’est adressé en français, en anglais et en fulfuldé d’abord aux auditeurs en âge de voter et détenant une Carte Nationale d’Identité (CNI), les invitant à accomplir leur devoir citoyen en allant se faire inscrire sur les listes électorales afin d’opérer le meilleur choix lors des échéances politiques prochaines. Le MINCOM a ensuite demandé aux citoyens qui se sont faits établir une CNI mais qui ne l’ont pas retirée, de le faire le plus tôt possible dans les différents postes d’identification. Et enfin aux personnes majeures ne possédant pas une CNI, il a conseillé de se faire établir cette pièce d’identité indispensable à tout citoyen qui est gratuite depuis la décision prise par le Chef de l’Etat lors de son message à la Nation Camerounaise le 31 décembre dernier. La visite de travail du MINCOM dans la Région du Nord lui a également permis d’instruire les médias locaux sur le rôle d’éducation qu’ils devaient jouer pour inciter les potentiels électeurs à s’inscrire massivement sur les listes électorales. Il a aussi demandé aux responsables desdits médias d’accorder des tranches d’antennes aux personnels d’Elections Cameroon (ELECAM) et aux partis politiques pour communiquer sur leurs activités. Au cours de l’étape de GASCHIGA, le MINCOM a rendu une visite de courtoisie au Lamido de Demsa qui a tenu à l’accompagner dans le studio de FM Demsa et a invité ses populations et surtout les femmes à adhérer à l’opération biométrique d’inscription sur les listes électorales. Le Ministre de la Communication ne s’est pas arrêté au niveau des médias. Il est allé sur le terrain à l’effet de rencontrer les populations. Il a consacré la journée du 21 janvier 2013 à l’Arrondissement de Mayo-Hourna, dans le cadre de la sensibilisation des populations sur l’opération des inscriptions biométriques en vue des échéances électorales prévues cette année. Au cours de sa tournée, le MINCOM s’est rendu dans huit (08) localités de cette unité administrative à savoir GUIBJOL, TCHARATCHE, BARNDAKE, GBANLI, TAWOE, BAKASSI, MALAPE, NDAOU, et NAKONG. Il s’y est entretenu avec les populations. Dans tous ces villages, les populations par la voix de leurs représentants, ont dit être déterminés à soutenir le politique du Front pour le Salut National du Cameroun (FSNC) dont Monsieur Issa Tchiroma Bakary est le Président National. Ces représentants ont également présenté à leur leader plusieurs doléances relatives à l’enclavement de leurs villages, à l’électrification rurale, au manque de salles de classes et de personnels dans les établissements scolaires, à l’absence de centres de santé, de points d’eau potable, et de certaines difficultés liées à l’établissement de la Carte Nationale d’Identité et à l’inscription biométrique sur les listes électorales. Le Président du FSNC dans ses interventions a tenu à remercier les populations pour leur soutien et les a assuré que leurs doléances seront examinées et portées à l’attention de la haute hiérarchie. Précisant la signification et l’importance de la biométrie, il a demandé aux citoyens en âge de voter de s’inscrire massivement sur les listes électorales afin de choisir le moment venu le candidat capable d’apporter des solutions idoines à leurs difficultés quotidiennes. Il a également exhorté les hommes mariés à laisser leurs femmes aller se faire inscrire sur les listes électorales. Le séjour du Président du FSNC dans l’Arrondissement de Mayo-Hourna a été ponctué par plusieurs visites de courtoisie notamment au Sous-préfet et à certains chefs traditionnels de cette unité administrative. Et pour prêcher par l’exemple, le Ministre de la Communication est allé le mardi 22 janvier 2013 dans les bureaux d’ELECAM antenne de Garoua 1er s’inscrire sur la liste électorale tout en invitant à travers les médias, les Camerounais à suivre son exemple.



24/01/2013
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 7 autres membres