Rives de la Bénoué

Article sans titre

40ème édition de la fête de l’unité

 

Le Nord relève le défi

 

La cérémonie de prise d’arme marquant la 40ème édition de la fête de l’unité à Garoua a déjoué tous les pronostics. Non seulement qu’elle était effective et grandiose mais aussi par une participation massive et engagé des parti politiques dont le RDPC qui a battu tous les records.


 

Le boulevard Lamido Hayatou de Garoua était devenu trop étroite en ce 20 mai 2012 pour contenir les populations composées des forces de défense, écoliers, élèves et étudiants des écoles publiques et privées du primaire, secondaire et écoles de formation des arrondissement de Garoua 1, 2 et 3 sans oublier les mouvements associatifs et surtout les partis politiques qui se sont livrés à une concurrence de mobilisation finalement gagnée par le RDPC.

Tout a commencé à 10 heures avec l’arrive à la place de fête du Gouverneur de la Région M. OTTTO Wilson Joseph sous un soleil clément. Quelques compatriotes se verront épingler des médailles de tout ordre par le Gouverneur au nom du Président de la République avant de céder la place à la parade militaire, pédestre et motorisée et civile.

Et comme il est de tradition, les forces de défense ont ouvert ce défilé. Pas martial au rythme de la musique de la fanfare de la base aérienne de Garoua, les différents corps de défense sont passés devant les tribunes d’où regardent de manière admirative les responsables de la Région et les invités. Il en sera de même lors des passages des engins motorisés. Ici l’on découvrira une protection de proximité avec des engins passe-partout qu’utilisent la gendarmerie, la police le Bataillon d’Intervention Rapide, les sapeurs pompiers et même les soldats des forets et faune qui sécurisent les parcs. Les éléments de la Base aérienne survoleront le ciel de Garoua pour marquer leur présence en l’air.

Le drapeau de la république, la carte du Cameroun avec en oreille l’effigie du Chef de l’Etat et une banderole sur laquelle est inscrit le thème de la 40 édition de la fête de l’unité ouvriront le défilé civil.

Au niveau du primaire, 88 écoles des trois arrondissements de Garoua passeront devant les invités sous des applaudissements nourris et encourageants. Le rythme sera maintenu au passage des élèves du secondaire, des écoles de formation et des mouvements associatifs. C’est alors que vient le RDPC. Comme pour dire « nous voici donc » à ceux qui avaient prédit le boycott des militants du RDPC. Un démenti cinglant et un défi relevé. Les militants avec au premier rang le 1er Adjoint au Maire de la Commune d’Arrondissement de Garoua 1er et le président de la section Bénoué centre II sont venus rappeler à ceux qui pensent toujours parler au nom de leur parti qu’ils se sont trompés. Le RDPC est « garant de la paix, de l’unité et de la prospérité » dans notre pays. « Il est donc hors de question que ce parti dans la Région du Nord et à Garoua particulièrement navigue à contre courant. Nous n’écoutons pas les bruits et nous faisons ce que nous avons à faire » a dit Ousmane Bello, militant. Les militants du RDPC, de l’OFRDPC et de l’OJRDPC de Garoua repartis dans plusieurs carrés ont fait une démonstration de forte mobilisation pour démontrer l’option prise de tout temps à savoir « tous ensemble pour la préservation de la paix et l’unité nationale ».

L’UNDP, le FSNC qui « souscrit à la paix » ont suit le RDPC tout comme le MDR et l’UPC dans ce défilé des formations politique.

Le lamidat de Garoua avec sa cavalerie aux couleurs du RDPC clôturera le défilé au Boulevard Lamido Hayatou à l’occasion de la 40ème édition de la fête de l’unité nationale à Garoua.

Réactions :

M. OTTO Wilson Joseph, Gouverneur de la Région du Nord

« Je suis un Gouverneur satisfait. Je voudrais remercier tous ceux qui ont contribué à la réussite de cette fête de l’unité. Aux responsables des forces de défense, des enseignements secondaires et de l’éducation de base, des partis politiques. Le défilé a été un beau défilé. Je crois qu’on a célébré ici la solidarité, l’unité  et la prospérité. Il y a de l’espoir pour l’avenir en voyant tous ces enfants, tous ces jeunes »

M. HAMIDOU LAIMANI, Maire de la Commune de Garoua 3ème

« En regardant le défilé qui vient de s’achever et où les partis politiques à l’instar du RDPC, le constat est sans ambages, le RDPC est bien installé dans la Bénoué. Le niveau du militantisme a augmenté avec la création de la section Bénoué centre III dans l’Arrondissement de Garoua III. Le RDPC en créant cette section a rapproché les instances du parti de la base. Au paravent Bocklé dépendait de la section Bénoué Sud I, aujourd’hui on a la Section Bénoué centre III. Ceci élargi la base du parti. »

M. WANGBOUSSOUM Pierre, Délégué départemental des Enseignements secondaires de la Bénoué.

« Je suis satisfait de la prestation des élèves du primaires, du secondaire et de l’ensemble de tout le défilé. L’avenir se ressent. L’Etat a mis sur pieds beaucoup de programme pour l’insertion de ces jeunes, afin qu’ils bénéficient de la formation professionnelle et qu’ils trouvent de l’emploi. Cette fête se célèbre pendant la période des examens, mais ne perturbe en rien la détermination des parties prenantes pour affronter les épreuves.»

HONORABLE MAMOUDA ALI, médaillé au grade de Commandeur au titre du 20 mai 2012.

« J’exprime ma grande joie que je ressent ce jour. Je remercie le tout puissant Dieu pour cette médaille, ensuite le Président BIYA qui m’a fait cette distinction. Ca fait une trentaine d’années à travers des organisations publiques, para publiques, privées et politiques que j’ai combattu, aujourd’hui, mon travail en tant que soldat de la paix a été reconnu par notre chère patrie le Cameroun. Je partage cette joie avec ma famille, mes amis et la grande famille du RDPC. C’est grâce à cette famille du RDPC que cette reconnaissance a été possible, dans la mesure du possible on va chercher à répondre aux besoins de cette famille RDPC. Au défilé vous avez vu cette grande démonstration de force, ce qui n’a pas été le même par le passé. Le défilé a été parfait, nous avons démontré notre grande capacité de mobilisation, il faut tirer un coup de chapeau au RDPC. On a pensé que le RDPC était mort à Garoua, mais nous avons démontré qu’il est encore vivant, en faisant ce qu’il fallait faire. Nous sommes satisfaits pour ce 20 mai 2012, mais les combats sont à venir, et le RPDC est prêt à tout. Nous demandons aux militants de s’inscrire massivement si Elecam lance les inscriptions, en vue des élections locales prochaines. »

 

 



21/05/2012
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 7 autres membres