Rives de la Bénoué

20ème édition de la Journée Mondiale de la Liberté de la Presse dans le nord

 

20ème édition de la Journée Mondiale de la Liberté de la Presse dans le nord

 

Le Délégué Régional de la Communication du Nord, a présidé dans la salle de conférences de ses services, la cérémonie marquant la commémoration de la 20ème édition de la Journée Mondiale de la Liberté de la Presse, ce 03 mai 2013. Cette célébration a connu la participation des Directeurs d’Entreprises de presse de la Région du Nord, des correspondants des médias, des journalistes, des cadres de la Délégation Régionale et Départementale de la Communication, ainsi que les membres des clubs journaux des établissements secondaires de la ville de Garoua.

 


Après la lecture du message commun du Secrétaire Général de l’ONU et de la Directrice Générale de l’UNESCO, et la présentation des différentes résolutions des Etats Généraux de la Communication par le Délégué Départemental de la Communication de la Bénoué, le Délégué Régional de la Communication du Nord a présenté un exposé sur le thème « parler sans crainte : assurer la liberté d’expression dans tous les médias », avec pour sous-thème : « Des médias nationaux libres et responsables, leviers de croissance et acteurs de développement, pour un Cameroun émergent à l’horizon 2035 ».

 

 

Le Délégué Régional de la Communication du Nord est revenu sur le but de la Journée Mondiale de la Liberté de la Presse, à savoir : permettre aux femmes et hommes de médias de jouir d’une certaine autonomie dans l’exercice de leur profession et de la pratiquer avec aisance. Elle est ainsi un instrument de sensibilisation sur l’importance de la liberté d’expression et de la liberté de la presse. Il a reconnu que la 20ème édition de la Journée Mondiale de la Liberté de la Presse intervient au Cameroun dans un contexte marqué par la mise en œuvre d’importantes résolutions issues des Etats Généraux de la Communication, et au moment où le Ministère de la Communication entend « relooker le paysage communicationnel du Cameroun ».

 

 

Si la liberté de la presse n’est pas absolue face aux impératifs du maintien de l’ordre et aux droits et libertés d’autrui, le Délégué Régional de la Communication du Nord a affirmé la nécessité de la régir par un minimum de « mode d’emploi et de repères » afin de préserver d’autres libertés essentielles des individus. Le sous-thème « Des médias nationaux libres et responsables, leviers de croissance et acteurs du développement, pour un Cameroun émergent à l’horizon 2035 » met ainsi en exergue la liberté et la responsabilité des médias et la croissance et le développement du Cameroun. Tout en rappelant aux médias le grand rôle qu’ils ont à jouer pour le développement et l’émergence du Cameroun à l’horizon 2035, tel que voulu par le Chef de l’Etat, Son Excellence Monsieur Paul Biya, dans sa politique des Grandes Réalisations, le Délégué Régional de la Communication du Nord a reconnu qu’on note de plus en plus une responsabilisation des médias de la Région, qui se montrent de plus en plus solidaires et dont la quotte de crédibilité a augmenté. Il les a exhortés à faire des efforts pour acquérir cette « indispensable formation » pour l’exercice correcte de la profession, car « la formation est l’unique voie pour acquérir un minimum de crédibilité ». Il a achevé son exposé en recommandant aux hommes et femmes des médias de faire preuve de responsabilité, de dignité mais surtout de se respecter.

La phase des questions-réponses a permis aux participants de s’intéresser entre autres à la question de la sécurité du journaliste, de l’autonomie financière des médias, de la liberté d’expression du journaliste, du financement des Entreprises de Presse…

 


Le Chef d’Agence SOPECAM-Nord, prenant la parole à ce moment a fustigé l’attitude attentiste des médias qui veulent que l’Etat finance toute leur activité. Il a émis le vœu de voir les journalistes mener une réflexion sur les moyens de financement de leur activité et de faire des propositions utiles au gouvernement. Ce qui a amené le Délégué Régional de la Communication du Nord à affirmer que « ce n’est pas véritablement du gouvernement que peut venir le salut de la presse ».

La photo de famille a mis un terme à cette célébration ce 03 mai.

Déjà le 02 mai, l’UPF-Nord et le Réseau des Journalistes du Septentrion, coordination du Nord ont organisé sous la présidence du Délégué Régional de la Communication du Nord, des activités pour commémorer de la Journée Mondiale de la Liberté de la Presse.

C’est ainsi qu’en matinée, les locaux de l’IAI Cameroun, antenne de Garoua ont servi de cadre à une session de formation sur « la création, la mise en ligne et l’animation d’un blog ». Au cours de ce séminaire, les participants, membres de l’UPF, ont eu à créer des blogs, de même qu’ils ont été briefés sur l’animation et l’alimentation des blogs en articles et en visuels.

 


Dans l’après-midi du 02 mai, la Salle de Conférences de la Délégation Régionale de la Communication du Nord a abrité une conférence débat, organisée par la Coordination Régionale du Nord du Réseau des Journalistes du Septentrion. Il s’agissait principalement d’un échange entre les journalistes et ceux qui aspirent à cette profession. C’est ainsi que la profession de journaliste et les voies et moyens pour y accéder, ainsi que le quotidien des journalistes ont été présentés. Cinq (05) exposés ont de ce fait alimenté les échanges :

-      Le premier exposé présenté par le Délégué Régional de la Communication du Nord, Monsieur ABDOUL NASSIR ASSALE Jean Claude portait sur la formation du journaliste et l’administration de la communication au Cameroun ;

-      Le deuxième exposé sur la mission du journaliste a été abordé par le Chef de Station CRTV Nord, Monsieur SIRA Léon ;

-      Le Chef d’Agence SOPECAM Nord, Monsieur ELOUGA Eric, a quant à lui exposé sur la Presse Ecrite : mère du journalisme ;

-      Il s’est agi au cours du quatrième exposé, présenté par Madame IYA ACHAM ALIM, journaliste à la CRTV Nord, de parler de l’exercice de la profession de journaliste par une femme (le journalisme au féminin) ;

-      Et enfin Monsieur MBONDO Télesphore s’est attelé à relater au cours de son exposé le travail du correspondant régional au quotidien.

 


A ensuite suivie une phase d’échanges à l’issue de laquelle la principale recommandation faite aux encadreurs des clubs journaux des lycées est d’organiser des rencontres entre professionnels des médias et de la communication et journalistes en herbe.

Ce sont là les principales activités organisées dans la Région du Nord pour commémorer la 20ème édition de la Journée Mondiale de la Liberté de la Presse.

 



08/05/2013
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 7 autres membres